Tranches de guerre

Tragédie contemporaine pour 3 femmes, 3 hommes et 1 musicien
à la comédie, Valérie Barral, Marion Pirault, Virginie Coudoulet, Philippe Beauséjour, Benoit Miaule, Thierry Paillard
à la danse, Virginie Coudoulet
à la chanson, Benoit Miaule
à la contrebasse, Michaël Madar
peintures projetées, Anouchka Desseilles



Au cours d’une guerre, trois femmes et trois hommes réfugiés quelques heures dans un appartement détruit par les bombes et les tirs s’observent en chiens de faïence avant de se lancer les dogmes qui nourrissent le conflit. Dès lors, quel espoir de paix reste à partager ?

Une confrontation brutale dans un huis clos qui oscille, dans la forme d’un montage cinématographique en ellipse, entre la violence insupportable de la résignation aux événements et un commencement de prise de conscience. Régulièrement, les acteurs viennent témoigner au public du devenir de leurs personnages, comme un dédoublement, et deviennent ainsi les témoins d’un espoir de fraternisation. Dans ce conflit extérieur qui semble vouloir mener la population vers son anéantissement, l’action dramatique portée par ces personnages oubliés, souligne l’indifférence du monde alentour.

Quand la guerre s’empare surtout de ceux qui la refusent,
Quand les dogmes écrasent peu à peu
ceux qui repoussait les haines au plus loin d’eux-mêmes,
Quand les raisons de forces dévorent les espoirs de rencontres et de partages,
Que reste-t-il de l’humanité ?


Durée: 1h